Accueil Maison Comment un étranger peut acheter une maison en France
Comment un étranger peut acheter une maison en France
0

Comment un étranger peut acheter une maison en France

Vous avez passé un séjour en France et souhaitez vivre ce style de vie à la française pour toujours ? A moins que vous ne souhaitez y avoir votre résidence pour vos voyages d’affaires réguliers ou vos vacances annuelles et saisonnières. Il est tout à fait possible pour un étranger de devenir propriétaire dans l’Hexagone, bien que les formalités semblent un peu dissuasives. Il suffit d’avoir affaire à une bonne agence immobilière.

Conseils pour un achat immobilier bien pensé

Tout achat immobilier bien pensé se passe toujours en collaboration avec une agence immobilière, et de préférence spécialisée. Ceci permet, non seulement, d’apprendre sur les conditions légales et fiscales auxquelles sont soumises les transactions, mais surtout d’éviter les arnaques et de dépenser plus qu’il ne faut. En effet, l’agent immobilier doit détenir les papiers renseignant sur l’état en détail de la maison, le DTT, qu’il convient de vérifier sur les lieux. Mais ceci ne vous empêche pas de négocier directement avec le propriétaire. Dans ce cas, il vaut mieux être un fin connaisseur du marché de l’immobilier en France, ou au moins être accompagné d’un bon notaire. En effet, dans le cadre d’une transaction immobilière entre particuliers, les coûts et plus particulièrement le prix du bien a tendance à être plus élevé. Le propriétaire considère ceci comme étant les frais de services d’une véritable agence immobilière.

Le régime fiscal d’un achat immobilier par un non-résident en France

Le régime fiscal, notamment en ce qui concerne les frais, le coût et les taxes, est généralement le même pour un achat de bien immobilier que ce soit par un national ou par un étranger. Seul l’ajustement des impôts varie selon l’usage de la maison par l’étranger, que celui-ci l’achète en vue d’en faire une résidence principale ou bien afin de revendre ou de louer le bien. Enfin, sachez également qu’en cas de décès de l’acquéreur, le régime successoral applicable relève du pays d’origine de ce dernier.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *