Accueil Non classé Assurer l’acquisition d’une maison ancienne : astuces
Assurer l’acquisition d’une maison ancienne : astuces
0

Assurer l’acquisition d’une maison ancienne : astuces

Une maison ancienne est souvent appréciée pour son charme et son architecture unique. Mais, l’achat d’un logement de seconde main n’est pas toujours sans risque. Quelques points sont à considérer pour éviter les pièges dans l’achat de certaines maisons anciennes.

Miser sur une expertise avant acquisition

vieille maison de pierresAcquérir une vieille maison de pierres sans risque est tout à fait possible. Il faut juste avoir les yeux bien ouverts. Il s’agit alors de toujours demander une sorte de diagnostic de l’état de la maison. Il faut d’ailleurs souligner que des spécialistes dans le domaine peuvent accompagner lors de la visite de la maison. C’est l’expertise avant acquisition. C’est une étape fondamentale à ne pas négliger si on veut avoir une maison ancienne fiable.

Il faut savoir que deux types d’expertises avant acquisition existent. La première concerne le domaine technique. Elle est en fait liée à l’état en général du bâtiment et de ses équipements. Ce qui permet d’avoir une certaine estimation des travaux à réaliser.

La deuxième expertise est focalisée sur la valeur du bien immobilier. C’est plutôt une estimation réelle des enjeux financiers et des investissements complémentaires en termes de travaux.

Quelques astuces pour éviter les vices cachés

vices cachésLes vices cachés sont souvent les pièges les plus courants en matière d’achat de maison ancienne. Pour ne pas avoir à faire face à des situations désagréables, il est important de bien cerner les différents types de vendeurs possibles. Il faut alors savoir que les vendeurs peuvent être des professionnels. Ce sont en fait les agents immobiliers et les promoteurs. Faire un achat auprès des professionnels est plus fiable, car l’offre est soumise à une garantie contre tout vice caché.

Le second type de vendeur est le particulier. Il s’agit d’un individu qui s’exonère de toute garantie contre les vices cachés. L’acheteur est censé connaître le bien qu’il achète et cela est indiqué dans le contrat de vente. Il faut donc bien choisir le vendeur et bien cerner l’état du bien immobilier pour éviter toutes sortes de pièges.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *